UNE REMARQUE EN PASSANT SUR LE FILM DES HOMMES ET DES DIEUX…

A un moment du film le Wali (Préfet) de la région où se déroule l’action, déclare ( je cite de mémoire) : « ………..Avec la colonisation, nous , Algériens avons été victimes d’un cambriolage organisé…. »
MENSONGE!

Je suis sûr d’interpréter les sentiments d’un grand nombre de gens ayant vécu en Algérie et dont les ancêtres construisirent ce pays en affirmant qu’ils n’étaient pas des cambrioleurs. Ils ont durement travaillé, pour la plupart, et ils ont enrichi notre terre natale.
En revanche, la clique militaro-bureaucratique qui s’est emparé de l’Algérie en 1962 l’a soumise à un régime de corruption et de dictature. C’est en son sein que se trouvent les pillards et les prédateurs. Dans les rangs du FLN, ils sont légion. Ce sont eux les cambrioleurs qui confisquent la rente pétrolière et détournent vers des comptes privés les ressources du pays. Ces gens parlent en outre de  » criminaliser  » la colonisation française alors qu’ils lui doivent tout. Laissons les déblatérer!
Depuis un demi-siècle, ces personnages n’ont rien fait qui mérite le respect.
Observons plutôt ces Français qui se croient tenus de leur servir la soupe, voire de leur servir de carpette.
JEAN MONNERET
6 janvier 2011